• Vosges : incendie raciste contre une famille musulmane, un village s'indigne

    La petite commune a tenu à marquer sa solidarité. Un incendie raciste à l'encontre d'une famille musulmane et des tags nazis ont suscité l'indignation à Thiéfosse, un village des Vosges dont le conseil municipal a voté une motion de soutien et décidé d'offrir de nouveaux vélos aux enfants, a indiqué lundi le maire de la commune.

    Les deux voitures de la famille, stationnées devant leur maison, avaient été incendiées dans la nuit du 3 au 4 avril, aux alentours de minuit. Deux croix gammées, taguées sur le mur du logement, avaient également été découvertes. «Les flammes léchaient la maison, cela aurait pu être totalement dramatique», a confié Stanislas Humbert, le maire de ce village de moins de 600 habitants, situé dans les hautes Vosges et d'ordinaire calme.

    «Depuis l'attentat à Charlie Hebdo, le regard des gens a changé»

    «Je suis dégoûté. Je travaille, je ne fais rien aux gens et je ne demande rien à personne. On habite à Thiéfosse pour être tranquilles. Ces gens sont venus chez nous, c’est une agression. Ça ne peut pas rester impuni» a déclaré le père de famille, cité par «Vosges Matin» ajoutant : «Depuis les attentats contre Charlie Hebdo en janvier dernier, on a le sentiment que le regard des gens a changé». «On ne comprend pas cet acte ignoble. Ce sont des gens très connus, très bien intégrés», a souligné le maire de Thiéfosse, confirmant des informations parues dans Vosges Matin. «Nous n'avions jusqu'alors jamais eu de problèmes de racisme ou de xénophobie: nous avons d'ailleurs inauguré en octobre une stèle en hommage aux goumiers marocains, qui ont libéré Thiéfosse en 1944», a-t-il fait valoir.
     


    222 actes antimusulmans au premier trimestre 2015

    Lors des faits, le père de famille était hospitalisé et seuls la mère de famille et ses quatre enfants, âgés de 20 mois à 8 ans, se trouvaient dans la maison. C'est un voisin qui a découvert l'incendie et les a réveillés. «Les vélos des enfants ont brûlé dans l'incendie. Nous sommes intervenus auprès du centre communal d'action sociale pour leur en acheter de nouveaux», a expliqué le maire.

    Deux cent vingt-deux actes antimusulmans ont été recensés au premier trimestre 2015 en France, soit six fois plus que sur la même période de l'an dernier, selon l'Observatoire contre l'islamophobie qui avait évoqué mi-avril une explosion après les attentats jihadistes de Paris.

     

     

    Vosges : incendie raciste contre une famille musulmane, un village s'indigne

     

    « L’islam a débuté comme un étranger Un homme qui trouvait sa femme plus belle que la lune... »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :